Tournage drone en intérieur

Voila une prestation drone assez unique avec un défi technique de haut niveau qui nous a bien fait réfléchir pendant des semaines. Le projet est de filmer en contre-plongée le plafond de la salle de spectacle de l’Opéra Garnier à Paris ou se trouve la peinture, l’oeuvre de Marc Chagall, une oeuvre inestimable. Il a fallu pour cela inventer un drone capable de porter une camera et une nacelle au dessus du drone et inverser le point d’inertie.

DÉFI TECHNIQUE

Nous avons donc accepté le projet et ainsi relevé le défi. Il nous a fallu concevoir un drone spécifique pour cette mission et nous avons mis plus d’un mois de test avant d’avoir un résultat satisfaisant mais encore loin d’être capable de faire voler un drone à l’intérieur de l’Opera Garnier prêt d’une oeuvre inestimable. C’est après plusieurs essais d’équilibrage que nous avons commencé à trouver un résultat rassurant avec une stabilité assez fiable. Nous avons quand même craché le drone plusieurs fois avant de trouver le point d’inertie avec un poids de 3 kilos au dessus de la machine, ce qui est pas vraiment normal pour un aéronef.

EXPERTISE DRONE

Nous avons décidé de faire voler et de modifier un drone DJI S900 pour cette mission. Notre choix s’est porté sur ce drone car nous savions qu’avant de pouvoir mettre une nacelle et une caméra au dessus nous allions le faire tomber assez souvent, ce qui a été le cas. Notre partenaire DJI Innovations nous avait envoyé pas mal d’équipement de rechange, bras, moteurs etc… Nous avons conçu nous même une nacelle 3 axes avec des moteurs brushless, la caméra était un SONY NEX 7 léger et assez performant afin de minimiser les poids sur le drone. Cette prestation drone était pas comme les autres et nous a aussi permis de mettre la barre encore un peu plus haute dans la prise de vue drone.

MISSION DRONE

Il a fallu aussi convaincre la direction, les assurances de l’Opera Garnier que nous allions pas toucher l’oeuvre de Marc Chagall et le lustre de 6 mètres d’envergure. Notre assurance qui couvre à hauteur de 2 millions d’euros ne servait à rien et j’ai du lors d’une réunion à l’Opera Garnier convaincre les 10 personnes en face de moi que nous allions voler en toute sécurité. J’ai donc proposé pour cela de voler en progression et de s’approcher de plus en plus de l’oeuvre. La direction a bien vu que notre entreprise drone était sérieuse et que les prises de vues aériennes drone pouvaient être extraordinaire et rare et ils nous ont mis a disposition l’Opera Garnier fermé au public toute une nuit. La mission a été un vrai succès et nos images ont meme fait le tour de la planète et nous avons eu droit à un article dans le célèbre New York Times.

DIFFUSION DE NOS IMAGES AERIENNES

Le documentaire d’ ARTE a été diffusé 6 mois après notre tournage. Il a été très regardé, nos images aériennes drone on été une réelle plus value sur le film et nous avons eu les felicitations de toutes la production, de l’Opera Garnier. La presse a vraiment relayé notre travail et ceci a vraiment aidé dans la promotion du film avant  sa sortie. Nous avons même appris que le petit teaser que Freeway a réalisé à « volé » la vedette au film. Notre entreprise drone est très fier d’avoir pu relever un défis aussi important dans un lieu aussi mythique que sensible, nos prises de vues aériennes drones font désormais parti de notre vitrine et notre notoriété s’est confirmé après ce tournage.

opera

No Comments

Leave a Comment